Région du Centre-Nord

Région du Centre-Nord

Incendie à Rofénéga: 250 sans abris et d'énormes dégâts matériels

Rofénéga, village situé à une vingtaine de Km au Nord du chef-lieu de la commune de Pissila, a été victime d’un incendie d’origine inconnue. Plus de 250 personnes d’une même concession ont vu leurs biens partis en fumée. Fort heureusement aucune vie n’est à déploré. Des ruines de maisons noircies, des animaux calcinés, des vélos et des motos réduits en ferraille, de céréales incinérées, des effets divers brulés et éparpillés, ainsi qu’une famille de plus de 250 personnes inconsolables, c’est le spectacle désolant que la concession du vieux Boukaré Sawadogo présentant après le passage de flammes incendiaires du mardi 9 avril 2013. Un incendie survenu aux environs de 10 heures et qui eu raison du contenu des 54 maisons composant son domicile malgré l’intervention de volontaires accourus de partout dans le village et d’ailleurs pour prêter main forte à la famille en détresse.

On ne déplore aucune perte en vie humaine ni aucune blessé mais les dégâts son incalculables. Les services compétents sont toujours à pieds d’œuvre pour faire une évaluation exhaustive des pertes matérielles. « Aucun bien n’a été sauvé de la famille pas même les numéraires » a fait constater un membre de la famille. « Ne déplorant aucune ni blessé ni perte en vie humaine, nous ne pouvons que nous réjouir. » Console un voisin qui estime que tant que l’on vie, il y a espoir.

S’inscrivant dans la logique de la légendaire solidarité africaine, amis, parents, et autres volontaires alertés par les cris de détresse sont allés porter secours. « Quand nous avons entendu les appels de détresse, nous avons cherché d’abord à évacuer les vielles personnes et les femmes » a indiqué un témoin sur place. A pieds, à moto ou à bicyclette, les secouristes apportaient de l’eau de puits à margelle dans des bidons, en vue de maîtriser les flammes incendiaires. Après 3 heures de lutte acharnée, le feu est circonscrit à la seule concession et maîtrisé. Mais le désastre est énorme.

Plus de 250 personnes de 11 ménages, selon le chef de famille se retrouvent ainsi sans abris, sans nourritures, sans vêtement et autres matériels de survie. Ils n’ont d’espoir que l’action de solidarité des parents amis et connaissances. En attendant un élan de solidarité à une grande échelle à leur profit, la solidarité est pour le moment locale. Très touchées par cette triste situation, parents, amis, voisins et connaissances ont fait parler leur cœur en apportant aux victimes qui de la nourriture, qui de la paille pour refaire les toits consumés, qui d’autres des brique en terre battue ou des numéraires. Des portes ont été largement ouvertes aux plus vulnérables par des parents et des voisins qui les ont accueillis à bras ouvert.

 Les causes de ce drame ne sont pas encore déterminées mais les populations sont appelées à plus prudence dans l’utilisation du feu afin de prévenir de telle situation. En effet, la commune de Pissila tout comme d’autres de la province, enregistre de façon récurrente des cas d’incendie. Le dernier en date serait celui du marché de Pissila en début d’année qui heureusement a été très vite circonscrit à quelques hangars avec peu de dégâts matériels. D’une manière générale, les foyers traditionnels dans les cases ou à ciel ouvert, l’entreposage de fourrage sont entre autres causes de ces incendies en milieu rural.

Ce cas malheureux de Rofénéga vient rappeler, une fois de plus, la nécessité d’une brigade de sapeur-pompier. L’unité de Ouahigouya qui doit desservir à la fois les régions du Nord, du Sahel et du Centre-Nord ne saurait être efficace dans l’urgence du fait non seulement de sa position excentrée mais aussi de l’étendue de sa zone de couverture. Les populations au-delà de leur esprit de solidarité et de leur engagement, assistent très souvent impuissantes à des sinistres comme c’est le cas ici. Kaya, le chef-lieu de la région du Centre-Nord et de la première région militaire a dégagé un terrain qui attend toujours d’être mis en valeur pour  les soldats du feu au bonheur des populations. 



11/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 313 autres membres